Le groupe Up et le handicap : 10 ans d’actions et d’engagements

Le Groupe Up et le handicap : 10 ans d’actions et d’engagements

En 2011, le groupe Up marquait le coup d’envoi de sa politique volontariste en faveur de l’intégration et du maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap en signant l’accord relatif à la lutte contre les discriminations et pour la promotion de la diversité. 10 ans plus tard, notre politique handicap s’est consolidée et s’inscrit désormais pleinement dans notre culture d’entreprise.

> Une politique ambitieuse pour une société plus inclusive

Convaincu que la diversité est une force, le groupe Up déploie une politique volontariste depuis plusieurs années. Cette politique s’est concrétisée en France par la signature d’une Convention Agefiph (2013) puis d’un premier Accord Handicap en 2016 (renouvelé en 2020) et la création d’une entité dédiée au sein des Ressources Humaines, la Mission Diversité et de plusieurs correspondants diversité en proximité.

Recrutement, maintien dans l’emploi, formation, sensibilisation des collaborateurs, recours au secteur protégé et adapté… Les multiples actions menées en faveur de l’inclusion des personnes en situation de handicap portent aujourd’hui leur fruit : le taux d’emploi des personnes handicapées au sein de la coopérative Up est passé de 0,9 % en 2011 à 6,23 % aujourd’hui (la moyenne nationale étant de 3,9 % dans les entreprises du privé*).

 

> Offrir les mêmes chances à toutes et tous

Au-delà des chiffres, il lui tient avant tout à cœur d’être une entreprise inclusive en ouvrant ses postes à tous les talents et en permettant à tous ses collaborateurs de s’épanouir professionnellement.

Salons, forums, jobdating…elle déploye de nombreuses actions afin de recruter des personnes en situation de handicap. Elle est également fière de participer au Handijob en partenariat avec l’Espace Emploi de Villeneuve-la-Garenne : ces rencontres solidaires visent à redonner confiance aux personnes handicapées et nous ont permis de rencontrer de nombreux candidats.

Aussi, en partenariat avec l’association Arpejeh, plusieurs de ses commerciaux sont allés à la rencontre de collégiens en situation de handicap afin de leur faire découvrir leur métier et de leur montrer de nouvelles perspectives.

 

> Accompagner tous les collaborateurs

Conscients que 80 % des handicaps surviennent au cours de la vie, le maintien dans l’emploi des collaborateurs en situation de fragilité est l’une de ses priorités. Depuis 2016, plus d’une centaine d’aménagements de postes ont été réalisés : cofinancement d’aides auditives, matériel ergonomique, suivi psychologique, aide au retour au travail après un arrêt de longue durée, aménagement d’horaires…

Des aménagements sont mis en place en France ainsi que dans les filiales à l’international. Par exemple, Up Day en Italie donne la possibilité d’un aménagement de jours supplémentaires de télétravail.

Ainsi selon Cherifa Messaoudi, responsable Mission Diversité « nous avons pu aider des salariés qui ne pensaient même pas qu’un aménagement était possible ! ».

Les collaborateurs en situation de handicap et les salariés conjoints ou enfant en situation de handicap peuvent bénéficier de chèques CESU pour soulager leur quotidien et les aider à mieux concilier vie professionnelle et vie privée. En 2020, 75 collaborateurs ont bénéficié de ce dispositif en France.

En France, 6 demi-journées d’absences sont autorisées pour les démarches administratives et médicales.

 

> La question du handicap intégrée à la pratique managériale

le groupe Up est convaincu que la réussite de ces actions de maintien dans l’emploi passe également par la sensibilisation du collectif de travail. En France notamment, les managers ont été spécialement formés et intègrent le sujet du handicap dans leurs pratiques du quotidien (détection des situations, entretiens…) : « Désormais, les managers prévoient un moment d’échange lors des entretiens professionnels sur la santé du collaborateur et la situation de handicap » déclare Chérifa Messaoudi. « Ces dix dernières années, j’ai constaté une réelle évolution des mentalités et des comportements : les managers sont plus à l’écoute, ils ont le réflexe de me contacter si besoin et ils savent que nous pouvons leur apporter des solutions ».

 

> Briser les idées reçues

C’est grâce à une politique de sensibilisation intensive associant les salariés de l’entreprise qu’un tel résultat est possible. Rencontres avec des sportifs de haut niveau, initiation à la langue des signes, concert de musique avec un artiste en situation de handicap, expositions, interventions théâtrales, ateliers culinaires, jeux digitaux… les actions et outils de sensibilisation sont traduits et visent à toucher tous les collaborateurs, qu’ils soient situés au siège, partout en France où à l’international. Le Groupe privilégie donc désormais les actions en digital et le distanciel pour avoir plus d’impact. Toutes ces actions ont instauré un climat de confiance sur le handicap.

« Lors d’une sensibilisation sur les troubles Dys [ndlr : dyslexie, dyspraxie…] un collaborateur est venu vers moi et m’a dit « maintenant j’ai compris tous les problèmes de ma vie » » se rappelle Chérifa Messaoudi. La prise de conscience des collaborateurs à la suite d’une sensibilisation peut être multiple, elle permet de mieux (se) comprendre et de mieux vivre ensemble.

Engagé depuis 10 ans, le groupe Up affiche un premier bilan en faveur de l’inclusion des personnes en situation de handicap significatif et concret. Ce bilan l'encourage à poursuivre nos actions et à les diffuser largement dans les pays où le Groupe est implanté dans le respect du cadre législatif et politique afin de garantir le bien-être de chacun.